hervĂ© beaudouin  -  benoĂ®t engel   I   architectes

Bâtiment d'accueil de l'Abbaye de Trizay (Charente-Maritime) - 2018 - Architectes : Hervé Beaudouin et Benoît Engel

Ce prieurĂ©, fondĂ© au tournant des XIe  / XIIe s., a Ă©tĂ© restaurĂ© dans les annĂ©es 1990.

C’est un des monuments romans les plus énigmatiques de la Saintonge.

L’église, dont subsiste le chevet, a un plan octogonal exceptionnel.

Le programme consistait à installer, à l'entrée du site, contre un ancien pigeonnier,

un petit bâtiment d'accueil, abritant la billetterie et une boutique.

 

Le projet est très simple, il prend place le long d'une ancienne falaise des temps anciens où la mer venait sur ce site.

Pour les murs, le principe d'une minéralité calcaire a été retenu comme gage de bonne intégration,

par rapport à cet ensemble historique de grande qualité.

La technique du mur en béton de calcaire a été employée, avec comme particularité, l'incrustation d'une frise horizontale en pierre de taille.

Le toit est constitué de voûtains en béton brut de décoffrage, recouvert d'une toiture en zinc.

Intérieurement, les voûtains ont été peints, en blanc.

Pour des questions de calendrier, les voutains ont Ă©tĂ© prĂ©fabriquĂ©s par l'entreprise NOUREAU, sur le site de l'entreprise Ă  Tonnay-Charente. 

Les menuiseries sont en pin d'Orégon, le sol est en terre cuite de Saint-Jean-d'Angle (Charente Maritime) (Tuilerie Briquetterie Pauzat).

Les meubles et portes intérieures sont en frêne vernis.

Une fenêtre, en fente horizontale, disposée au nu extérieur du mur, permet de voir l'abbaye depuis l'intérieur du bâtiment.

L'appui intérieur de cette fenêtre est recouvert d'un miroir, ce qui crée un reflet étonnant sur les voutains en béton.

Cette fenêtre est en tôle d'acier pliée, shoopée et laissée sans peinture.

Le verre double est tenu par des parcloses en frĂŞne vernis.