hervĂ© beaudouin  -  benoĂ®t engel   I   architectes

COMPLEXE UNIVERSITAIRE  -  Campus Universitaire de Poitiers (Vienne)  -  2009  -  Architectes : HervĂ© Beaudouin et BenoĂ®t Engel

IUFM - MAISON DES LANGUES - CENTRE DE RESSOUCES MULTIMEDIA - INSTITUT CONFUCIUS


 

L’ensemble a été fractionné en quatre bâtiments, reliés par une Grande Galerie traversante.

Le fractionnement en quatre volumes permet de jouer sur plusieurs séquences spatiales

et de rendre plus riches les percées, les cadrages et les perspectives visuelles.
La forme en peigne fait pénétrer les espaces plantés au coeur du bâtiment,

ce qui renforce le caractère agrĂ©able du cadre de vie. 
L’identification de chaque bâtiment est claire : Au nord, La Maison des Langues.

Au centre, l’IUFM. Au sud, le Centre de Ressources MultimĂ©dia. 

L'Institut Confucius est venu se greffer au Nord à l'extrémité de la Grande Galerie.

Le jeu des obliques est un élément important de la qualité plastique de l’ensemble.

En outre, cette solution permet de donner une plus grande présence aux façades essentielles que sont la façade de l’entrée principale et celle vue depuis la rue Raoul Follereau.

Les lignes horizontales et obliques sont mises en valeur et affirment la modernité de l’architecture.

Les percements se développent, plutôt de manière horizontale,

ce qui à l’intérieur, offre une perception panoramique du paysage.

 

PrĂ©cisions techniques : 

Plusieurs techniques de mise en oeuvre ont été utilisées :

Le béton peint avec des lasures opaques Keim

Le béton de calcaire

La pierre banchée, réalisée avec des pierres en réemploi.

 

ParticularitĂ©  :

les fentes horizontales très étroites ont été réalisées sans coffrage, par sciage du béton.

Cette technique permet d'obtenir une fente parfaite et évite tout accident de coulage du béton.

A chaque extrémité de la fente un petit mannequin génère un trou dont la largeur correspond au rayon du disque de la scie, ce qui permet de réaliser un angle parfait, Le sciage s'effectue d'un trou à l'autre.

(voir la photographie ci-dessus).

La scie est fixée sur la partie sciée il n'y a donc aucune marque sur le parement.

Pour plus de détail, se reporter sur la page correspondant au C.U.R.E (Centre Universitaire de relation avec les entreprises).