herv√© beaudouin ¬†- ¬†beno√ģt engel ¬†- ¬†luca bellisai ¬† ¬†I ¬†¬†architectes

PROFIL GROUPE - Poitiers (Vienne)  -  Zone République II  

1988  - Architecte : Hervé Beaudouin

 

Le bâtiment est composé sur un plan strictement carré de 26 mètres de côté.

Il rassemble 4 entreprises du domaine de la publicité et de la communication.

Le terrain sur lequel est implanté le bâtiment est parfaitement rectangulaire et horizontal.

Le volume est positionné sur le grand axe du rectangle.

La construction est faite de 4 voiles de béton brut de décoffrage, reposant comme un pont sur des piliers, disposés à chaque angle
Trois de ces façades sont des arches d'une seule portée, la quatrième façade est quasiment pleine et repose sur un soubassement  en pierre.

Le bâtiment donne l'impression d'être détaché du sol, car toute la périphérie des 3 arcs est vitrée.

Le carré comporte un patio central, occupé par un bassin.

Une passerelle cintrée en métal permet de franchir le bassin.

Les murs sont en béton brut de décoffrage, les planches de coffrage ont été chanfreinées.

Le béton comporte un rainurage en relief vertical créant un jeu d'ombres et de lumière.

Plusieurs éléments de détail sont en pierre : soubassements et habillage des poteaux.

En dehors des murs périphériques en béton, le reste de la structure est entièrement métallique.

Toutes les menuiseries extérieures sont en aluminium laqué noir.

La lumière naturelle a été particulièrement traitée : à chaque angle, en partie supérieure, des lanterneaux en dièdre ont été disposés.

Ils agissent de jour et de nuit.

De jour, ils éclairent abondamment la pièce d'angle, là où l'arc s'abaisse jusqu'à 60 cm du sol et de nuit, ils se transforment en signal lumineux,

car ils sont abondamment éclairés, par le dessous.

L'éclairage de nuit a été volontairement traité de façon très théâtrale, afin d'obtenir un fort impact visuel, par rapport à l'environnement construit.

 

Ce bâtiment était une belle aventure avec une maîtrise d'ouvrage particulièrement éclairée et sensible,

malheureusement la vente du bâtiment a eu une conséquence désastreuse.

 

La triste fin de ce bâtiment :

Racheté par un groupe médical, le bâtiment a été profondément altéré, la quasi totalité des vitrages ont été occultés, un agrandissement a été construit devant la façade principale, le tout est d'une affligeante médiocrité, fait sans respect, ni pour l'oeuvre, ni pour son Architecte.

C'est très représentatif de ce que certains architectes font peu de cas des bâtiments sur lesquels ils interviennent et en tout cas méprisent complètement leurs confrères.

Un désastre... à pleurer.

Hervé Beaudouin