hervĂ© beaudouin  -  benoĂźt engel   I   architectes

L'expérience d'un mur poids

Cette expĂ©rience a Ă©tĂ© menĂ©e, dans le cadre d'une recherche que nous avons menĂ©e, destinĂ©e Ă  trouver des moyens simples,  Ă©conomiques et pĂ©rennes, de raccommoder certains murs Ă  pĂȘches de Montreuil.

Les travaux de Michel Corajoud, le travail mené avec Eduardo Souto de Moura a Montreuil, n'ont pas vraiment eu de suite.

Le changement de municipalité vers une municipalité dite "écolo" a fini par abandonner cette piste et au contraire à conduits à des destructions de murs.

 

RĂ©cit de la construction du prototype :

Le prototype a été réalisé par Manuel Paiva, maçon, sur son terrain à Saint Rémy (Deux-SÚvres)

Pour limiter la dépense, les matériaux stockés sur place, ont été utilisés sans aucun souci esthétique.

Des granulats calcaires ont été mélangés avec de la diorite concassée et de gros morceaux de diorite

qui ont fait office de boutisse pour donner un peu de cohésion au mur.

L'effet "marbré" vient de cette hétérogénéité.

Le principe du mur poids est de ne pas ĂȘtre armĂ© d’armatures mĂ©talliques. 

Sa stabilité provient de sa masse.

Il est souvent utilisé comme mur de soutÚnement.

L'accĂšs dans les zones des murs Ă  pĂȘches pouvant ĂȘtre dĂ©licat,

le principe d'utiliser des coffrages manuportables a été rendu nécessaire.

 

Pour ce prototype, des panneaux de bois de type "Cofreco" ont été utilisés.

Ces panneaux de format 200 x 50 x 3 cm, pĂšsent 16 kg pour 1m2.

Ils s'assemblent comme un simple jeu de construction avec un sytĂšme d'agrafes.

Ils sont réutilisables de nombreuses fois et trÚs économiques.

Le liant est fait d'un mélange de chaux et de ciment blanc.

On peut utiliser un produit tout prĂȘt comme le "i.design RĂ©nocal" Calcia.

C'est un mélange de chaux hydraulique naturelle, de ciment et d'adjuvants.